Un réseau démantelé de vente de bébés

Publié le 8 Déc, 2008

L‘escroquerie d’une mère porteuse vient de révéler aux Pays-Bas un marché clandestin de nourrissons sur Internet.

Marc P. interrogé par la police a révélé que sa compagne, Sonia R. avait vendu à une amie les jumeaux qu’elle avait mis au monde pour un montant de 10 000 euros. Cette dernière a été arrêtée et mise en examen pour escroquerie et traitement dégradant, vendredi 5 décembre. Cette histoire a permis de mettre à jour l’existence d’un marché clandestin d’enfants auquel appartenaient Sonia R. et d’autres femmes flamandes.

C‘est sur Internet que se rencontraient les parents en mal d’enfants et les mères porteuses. Ainsi Gidéon et Tamara S., un couple de néerlandais, avait acheté un bébé à un couple en difficulté. Or, le couple a changé d’avis  et souhaite garder l’enfant, qui, pour l’instant a été placé sous la protection des services sociaux néerlandais (cf. Synthèse de presse du 26/11/08). Gidéon et Tamara S. ont révélé qu’avant d’acheter l’enfant, ils avaient eu affaire à Sonia S.  Devant eux, le jeune femme s’était inséminée à six reprises avec le sperme du mari moyennant 350 euros par insémination.  Le couple néerlandais s’était aperçu que Sonia R. travaillait simultanément pour un autre couple. Ils s’étaient finalement tournés vers une autre mère porteuse belge rencontrée sur internet, à qui ils ont "acheté" en juillet un bébé, le lendemain de sa naissance.

Suite à cette affaire les autorités belges affirment vouloir agir pour éviter de tels épisodes. Le ministre de la justice a cependant évoqué un "cas exceptionnel" et la nécessité de ne pas légiférer "dans la précipitation".

Le Monde (Jean-Pierre Stroobants) 08/12/08 – Nouvel Obs 05/12/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...
Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté
/ Genre

Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté

Selon un rapport indépendant, le taux de suicide n'a pas fortement augmenté depuis que le NHS a restreint l'accès aux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres