Un nouvel espoir pour les diabétiques

Publié le 18 Juin, 2001

Selon le Professeur Opara  du centre médical universitaire de Duke (Caroline du Sud) la greffe de cellules de pancréas de porc à un babouin diabétique pourrait permettre de maintenir le taux d’insuline du singe à un taux normal. Ce taux se maintiendrait au moins pendant un an. Rappelons que le diabète est dû à un dysfonctionnement du pancréas : l’insuline n’est plus suffisamment secrété par le pancréas. Le sucre alors ne rentre plus dans les cellules et s’accumule dans le sang. L’expérience a consisté à injecter des cellules issues de pancréas de trois cochons à un babouin privé à 90% de son pancréas. Le pancréas humain étant très proche de celui du babouin,  des essais cliniques similaires pourraient être lancés sur l’homme d’ici 1 à 2 ans. Cependant, on ignore encore combien de pancréas de porcs seraient nécessaires pour maintenir un taux stable d’insuline chez l’homme. Cette expérience est très prometteuse pour les diabétiques astreints à des régimes draconiens et à des soins quotidiens.

Le Nouvel Observateur – 19/06/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres