Un hôpital condamné pour ne pas avoir décelé le handicap d’un foetus

Publié le 6 Avr, 2014

 Le Centre hospitalier de Senlis vient d’être condamné par le Conseil d’Etat à verser 40 000 euros à chacun des parents d’un enfant né handicapé. Au cours des trois échographies réalisées par le centre hospitalier, l’établissement n’aurait pas décelé le handicap de l’enfant, “né avec un syndrome de Vacterl, constaté au moment de sa naissance“.

Selon le Conseil d’Etat, le syndrome lui a causé “d’importantes malformations de l’avant-bras droit et de la main droite et une imperforation anale“. Pourtant, précise la plus haute juridiction administrative, “les comptes-rendu des trois échographies indiquent que le foetus disposait de quatre membres ‘de mobilité et de segmentation satisfaisante’ “. Selon le rapport d’expertise, ces affirmations ne peuvent “résulter que d’une absence de contrôle visuel direct du membre supérieur droit” lors des échographies. 
Pour le Conseil d’Etat, “une faute” a donc bien été commise en ne vérifiant pas la conformité des quatre membres: les préjudices des parents, qui résultent de l’état de santé de leur enfant, “doivent être regardés comme la conséquence directe de la faute caractérisée commise dans la réalisation de l’échographie“, ces derniers n’ayant pu, notamment, recourir à une interruption volontaire de grossesse (IVG). L’enfant devant subir divers traitements et opérations chirurgicales, “les parents subissent des troubles importants du fait du grave handicap” de celui-ci. 

 Hospimedia.fr (Géraldine Tribault) 04/04/2014

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres