Un enfant en rémission de cancer grâce aux cellules CAR-T

Publié le : 16 juillet 2020

Un nouveau traitement contre le cancer commence à faire ses preuves. Il s’agit d’un traitement à base de cellules CAR-T. Celles-ci sont modifiées génétiquement pour cibler la protéine HER2, qui se trouve à la surface de 75 % des cellules cancéreuses. L’essai clinique a été effectué sur « un enfant atteint d’un rhabdomyosarcome, une forme de cancer du muscle, qui s’était propagé à la moelle osseuse ». L’enfant a eu six mois de rémission de cancer après le premier traitement et cela fait 19 mois qu’il est en rémission depuis le deuxième traitement. L’essai clinique a été mené par des chercheurs du Baylor College of Medicine, du Texas Children’s Hospital et du Houston Methodist Hospital, et publié dans la revue Nature Communications.

 

Lors d’un premier essai clinique, nommé HEROS, les protéines HER2 avaient été ciblées efficacement par les cellules CAR-T, mais les cellules cancéreuses n’avaient pas été détruites. Cette fois les chercheurs « ont ajouté des perfusions successives de cellules Car-T-HER2 ainsi qu’une chimiothérapie à faible dose », pour supprimer les cellules T non modifiées du patient. Dans ce nouvel essai, baptisé HEROS 2.0., les cellules CAR-T modifiées ont pu se développer chez le patient, rendant le traitement plus efficace. 100 % des cellules cancéreuses ont été détruites, même celles qui ne portaient pas la protéine HER2 à leur surface.

 

« Cette étude montre que les cellules CAR-T pourraient peut-être agir comme des vaccins en exposant les protéines cancéreuses au système immunitaire du patient, explique l’auteur de l’étude, le Dr Nabil Ahmed, professeur de pédiatrie et d’immunologie. Avec une meilleure compréhension et un perfectionnement de leur mécanisme, les cellules CAR-T pourraient être efficaces contre certaines tumeurs incurables. »

 

Pour aller plus loin :

Vers un developpement de l’utilisation des cellules Car-T ?

Traiter le cancer en utilisant CRISPR ?

Car-T Cells : un coût très élevé et une efficience qui reste à prouver, selon la HAS

<p>Medical Press, <span class="article-byline__link">Baylor College of Medicine (15/07/2020)</span></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres