Un donneur de sperme transmet la maladie de Charcot-Marie-Tooth

Publié le 16 Mai, 2023

Un donneur de sperme a été testé positif à l’un des gènes responsables de la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT), une maladie neuromusculaire rare qui touche une personne sur 2 500. Ses gamètes ont été utilisés pour donner naissance à 10 enfants.

Le 28 février, une banque de sperme a demandé au « donneur X », ainsi qu’à la mère biologique, de se soumettre à un test génétique après que l’un des enfants nés en utilisant son sperme a été identifié comme porteur d’une variante pathogène du gène DMN2. Bien qu’il ne présente aucun symptôme de CMT et qu’il n’ait pas d’antécédents familiaux de la maladie, le donneur X a accepté. Seuls ses résultats étaient positifs.

« La tentation d’avoir des frères et sœurs à part entière »

Erica, mère célibataire âgée de 47 ans, a reçu l’une des lettres de la banque de sperme. Deux de ses quatre enfants – Frankie, 11 ans, et George, 7 ans – ont été conçus à l’aide du sperme du donneur X. Tous deux sont atteints d’une forme rare de CMT.

Le donneur X était un « donneur ouvert », ce qui signifie que ses enfants biologiques sont autorisés à le contacter lorsqu’ils atteignent l’âge de 18 ans. Cela signifie également qu’il existe un portail pour les parents qui ont des enfants issus du même donneur. Lorsqu’une famille a contacté Erica via le portail pour lui proposer une paillette de sperme du donneur X dont elle n’avait plus besoin, « elle n’a pas hésité ». « La tentation d’avoir des frères et sœurs à part entière était trop forte et, à l’époque, il n’y avait aucune raison de refuser ».

Des regrets ?

Erica connaît dix enfants issus de sept familles qui partagent l’ADN du donneur X. Plusieurs d’entre eux se sont rencontrés chez elle. « Tous les enfants se ressemblent beaucoup, témoigne Erica. Ils partagent la même personnalité, le même regard et les mêmes façons d’être. » Ils s’appellent les uns les autres « diblings », un mélange de « donor siblings »[1], raconte la maman.

Frankie a commencé à présenter des symptômes à l’âge de 2 ans. Ils se sont aggravés au fil des ans, comme c’est le cas pour une maladie évolutive. Il a été officiellement diagnostiqué en décembre 2022. George l’a été en février, moins de deux semaines avant l’arrivée de la lettre de la banque de sperme.

Bien qu’Erica « adore tous ses enfants », elle a déclaré qu’elle n’aurait pas utilisé le sperme du donneur X pour George si elle avait été informée de la présence du CMT.

 

[1] frères et sœurs de donneurs

Source : CMTA (04/05/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres