Un ”cheval de Troie” pour les thérapies géniques

Publié le 20 Juin, 2007

Sous la houlette de Premlata Shankar et N. Swamy Manjunath (Harvard Medical School, Boston, Massachusetts), des biologistes américains et sud-coréens ont annoncé avoir réussi, chez la souris, à "délivrer une forme de thérapie génique au sein du tissu cérébral", par injection intraveineuse.

Jusqu’à aujourd’hui il semblait impossible de franchir cette "barrière hémato-encéphalique". En découvrant un "cheval de Troie" thérapeutique, les signataires de la publication de Nature ouvrent donc de nouvelles voies à l’application de ces thérapies.

Le Monde (Jean-Yves Nau) 20/06/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

69_espagne
/ Fin de vie

Euthanasie : trois ans après la légalisation, un premier bilan sur la loi espagnole

En mars 2021, l’Espagne est devenue le 4ème pays européen à légaliser l’euthanasie et le suicide assisté. Entre 2021 et ...
Affaire Palmade : le procureur ne retient pas l’« homicide involontaire » du fœtus

Affaire Palmade : le procureur ne retient pas l’« homicide involontaire » du fœtus

Le 27 mai, le procureur de la République a annoncé le renvoi de Pierre Palmade devant le tribunal correctionnel pour ...
18_fin_de_vie
/ Fin de vie

Afrique, Australie : un manque global de soins palliatifs

En Australie, 62% des patients qui en auraient besoin ne bénéficient pas de soins palliatifs. En Afrique la situation est ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres