Ukraine : la Pologne et la Hongrie sur la sellette pour leur politique en matière d’IVG

Publié le 5 Mai, 2022

En plein conflit russo-ukrainien, la Pologne revient dans la ligne de mire de l’Europe. En effet, une proposition de résolution « sur l’impact de la guerre contre l’Ukraine sur les femmes » doit être votée cette semaine par le Parlement européen.

La Pologne a accueilli 2,8 millions de réfugiés sur les 5 millions de personnes environ qui ont fui l’Ukraine, indique le texte. Pour 90% d’entre eux, des femmes et des enfants. L’occasion de témoigner de la gratitude à ce pays pour son humanité ? Au contraire.

L’Europe reste engluée dans son idéologie et déplore que ces femmes soient accueillies par un pays où il existe des restrictions en matière d’avortement (cf. Pologne : l’avortement eugénique n’est pas conforme à la constitution). La Hongrie n’est pas épargnée quand elle accueille de son côté 476 000 réfugiés.

Dans cette résolution, le Parlement « demande à l’Union européenne et aux pays d’accueil et de transit de garantir l’accès aux services de santé et aux droits sexuels et reproductifs », « en particulier » à la contraception d’urgence et à l’avortement. Il « se félicite du financement communautaire accordé aux réfugiés fuyant l’Ukraine », mais « insiste pour que le Parlement contrôle la manière dont les fonds sont dépensés, en particulier dans les pays où l’Etat de droit est constamment violé, comme la Pologne et la Hongrie » (cf. L’avortement peut-il menacer l’Europe ?). « L’intégration de la dimension de genre dans le processus budgétaire est un principe fondamental de l’UE », souligne la résolution. Une menace ?

Mais certains pays en Europe choisissent encore de défendre la vie, que ce soit celle de réfugiés ou d’enfants à naître. Quoi qu’il en coûte.

Complément du 06/05/2022 : La résolution a été adoptée le 5 mai 2022 par 462 voix pour, 19 contre et 89 abstentions, indique le communiqué du Parlement.

Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-_question-mark-1872665_340
/ Genre

Bloqueurs de puberté : des données « insuffisantes »

Sur l'utilisation des bloqueurs de puberté, « les études contrôlées, à long terme, claires et concluantes, font défaut à l'heure actuelle » ...
Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie
/ Génome

Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie

Cinq ans après une greffe de cellules souches, un Californien de 68 ans, n'a plus aucune trace du VIH, ni ...
FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama
/ PMA-GPA

FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama

Les deux chambres de l’Assemblée législative de l’Etat de l’Alabama ont adopté des propositions de loi visant à "protéger" la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres