[Tribune] Les vrais débats sur la famille éclipsés par la PMA et la GPA

Publié le : 19 février 2014

 Jean-Pierre Rosenczveig, Président du tribunal pour enfants de Bobigny, regrette, dans une tribune publiée dans Le Monde, que les débats sur la PMA et la GPA paralysent « toutes les évolutions qui s’imposent de longue date dans le droit de la famille« .

 

Il commence par faire état de la pression exercée par ceux qui expriment leur souhait d’ « être parents à tout prix » et met en évidence le décalage tragique entre leur souhait et la réalité. « Les candidats à l’adoption […] ne comprennent pas ou difficilement que l’Aide sociale à l’enfance ne leur ‘fournisse ‘ pas en nombre et en ‘qualité’ les enfants qu’ils entendaient accueillir ».

 

Ensuite, il exprime que cette « revendication à l’enfant », finalement, ne concerne que peu de personnes mais réussit à mettre de côté « les questionnements qui sont massivement devant nous ». Le premier enjeu est celui la coresponsabilité, devant le nombre (1,5 million) d’enfants qui vivent avec des adultes qui ne sont pas leurs géniteurs. Jean-Pierre Rosenczveig en appelle donc à légiférer sur le statut du tiers. Le deuxième enjeu passé à la trappe est celui des violences physiques, regroupant les châtiments corporels et le débat lancé par le Conseil de l’Europe sur « les atteintes à l’intégrité physique de l’enfant non justifiées par des raisons médicales (excision, circoncision, etc.) ». Enfin, « bien d’autres problématiques sont aujourd’hui paralysées, comme l’accès des enfants à la connaissance de leur origine, y compris dans le cas d’adoption plénière ».

 

La France semble donc absente d’autres débats – autres que le recours à la PMA ou la GPA pour les couples homosexuels -, et à titre d’exemple a refusé de ratifier le troisième protocole additionnel à la Convention internationale des droits de l’homme, relative aux recours internationaux des enfants contre la violation de leurs droits. « Ce débat centré sur le nombril de certaines quêtes de maternité ou de paternité nous aura globalement coûté cher ».

<p> Le Monde (Jean-Pierre Rosenczveig) 18/02/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres