Thérapie génique : des souris guéries de leur surdité

Publié le : 9 février 2017

Une équipe de chercheur de l’Université de Harvard, menée par le Docteur Jeffrey Holt est parvenue à restaurer l’audition chez des souris atteinte du syndrome d’Usher, grâce à une thérapie génique. Leur étude publiée dans Nature Biotechnology est qualifiée de « percée majeure », car « c’est la première fois que nous obtenons ce niveau de restauration de l’ouïe », explique le docteur Jefferey Holt. La thérapie génique testée ici ouvre la voie à un traitement similaire chez l’homme « dans un proche avenir ».

 

Le syndrome d’Usher est lié à une mutation génétique qui mène à une défectuosité des cils de l’oreille interne. Les chercheurs ont utilisé un virus synthétique pour cibler puis corriger cette mutation. Les résultats sont jugés « spectaculaires » : les souris « profondément sourdes ont été capables d’entendre des sons de 25 décibels, ce qui correspond à un murmure ». L’étude doit être prolongée sur du long terme : les souris ont pour l’heure été suivies durant six mois. En outre les chercheurs veulent établir le meilleur moment pour traiter la surdité : les tentatives ont fonctionné chez les souris soignées dès la naissance, mais ont échoué sur les souris soignées dix jours plus tard.

 

Il existe différentes formes de surdité, dont la moitié sont associées à des erreurs génétiques. La mise au point d’une thérapie génique différente pour chaque erreur sera nécessaire. 

<p>Radio Canada, Alain Labelle (7/02/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres