Succès d’une greffe de cellules iPS chez des souris

Publié le : 23 février 2009

L‘équipe du professeur Okano de l’université de Keio au Japon serait parvenue à traiter des souris atteintes de lésions de la moelle épinière par une greffe de cellules souches nerveuses produites à partir de cellules iPS humaines. Quatre semaines après la transplantation, les souris ont partiellement recouvré leurs fonctions motrices. C’est la première fois qu’une transplantation de ce type vient confirmer le potentiel thérapeutique des cellules iPS humaines.

Ces résultats pourraient être la première étape vers l’établissement d’une procédure similaire pour l’être humain, qui pourrait rendre possible la récupération des fonctions motrices après lésions de la moelle épinière. Les chercheurs doivent à présent s’assurer de l’innocuité du traitement.

BE Japon 20/02/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres