Sonia Sotomayor est nommée à la Cour Suprême

Publié le 27 Mai, 2009

Barack Obama a annoncé, mardi 26 mai, avoir choisi la juge Sonia Sotomayor pour remplacer à la Cour suprême le juge démissionnaire David Souter (cf. Synthèse de presse du 04/05/09). Son choix est motivé par la "conscience professionnelle" de cette femme de 54 ans, issue de la minorité porto-ricaine du Bronx. Le chef de l’Etat américain loue également "sa maîtrise du droit" et "la sagesse accumulée au cours d’une vie remarquable". A cela s’ajoute ce que l’intéressée définit comme un profond "pragmatisme" : elle possède, selon Barack Obama, "la conscience des conséquences pratiques de la loi dans la vie quotidienne des Américains".

Autant de qualités requises des juges – élus à vie – de ce qui demeure l’instance judiciaire la plus haute des Etats-Unis. Dans la mesure où sa mission première est de veiller à la constitutionnalité des lois, la Cour Suprême a un rôle pivot dans les débats de société, dont les questions de bioéthique. C’est dire l’importance des neufs juges qui la constituent.

David Souter, le juge sortant, faisait partie des quatre juges les plus progressistes, quatre autres étant conservateurs, quand le dernier vote tantôt d’un côté tantôt de l’autre. L’arrivée de Madame Sotomayor, connue pour sa position centre-gauche, ne devrait pas remettre fondamentalement en cause cet équilibre. Sa nomination a pourtant immédiatement alarmé les conservateurs qui la considèrent comme "la plus radicale" des candidats cités pour la succession du juge Souter. A l’inverse, les activistes de gauche s’inquiètent de son profil centriste.

Rien ne permet donc pour l’instant d’évaluer les répercussions, notamment en matière de protection de la vie humaine, de la nomination de celle qui affirme que le tribunal est "le dernier refuge des opprimés". Reste encore à Sonia Sotomayor à emporter le vote de ratification du Sénat prévu pour cet été.

Partager cet article

Synthèses de presse

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un "droit au suicide"
/ Fin de vie

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un “droit au suicide”

Le tribunal d'Ancône interprète un arrêt de la cour constitutionnelle dépénalisant l'aide au suicide comme un droit personnel au suicide ...
Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d'avortement
/ IVG-IMG

Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d’avortement

Dans la région du Queensland, les cliniques d’avortement n’étant plus « financièrement viables », fermeront en juillet ...
10_open_data
/ E-santé

Neuf applications de santé sur dix récoltent les données de leurs utilisateurs

Une étude révèle de « graves problèmes de protection de la vie privée et des pratiques de protection de la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres