Singapour lutte contre le trafic d’organes

Publié le 22 Juil, 2008

Tang Wee Sung est la première personne à Singapour à être poursuivie pour vente d’organes. Atteint d’une forme grave de diabète, ce riche marchand, président de CK Tang, s’apprêtait à verser 222 000 US$ pour un rein prélevé sur un pauvre Indonésien, Sulaiman Damanik, âgé de 26 ans. 

Singapour tente de plus en plus d’enrayer le développement de business lucratif lié au tourisme médical et particulièrement le trafic d’organes.

Bio Edge 17/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Dons d’organes : une liste prioritaire pour les proches des donneurs chinois
/ Don d'organes

Dons d’organes : une liste prioritaire pour les proches des donneurs chinois

La politique chinoise de dons d’organes permet aux proches des donneurs d’être placés sur une liste d’attente prioritaire.  ...
24bis_culture_cellules_souches

Maladie de Parkinson : vers un traitement à partir de CSEh ?

Des chercheurs ont développé un traitement mettant en œuvre des cellules souches embryonnaires humaines. Un essai clinique est prévu l'année ...
USA : une hausse du nombre d’avortements en 2020
/ IVG-IMG

USA : une hausse du nombre d’avortements en 2020

Selon les derniers chiffres de l’Institut Guttmacher, le nombre d’avortements a augmenté d’environ 1% en 2020 aux Etats-Unis ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres