Singapour lutte contre le trafic d’organes

Publié le 22 Juil, 2008

Tang Wee Sung est la première personne à Singapour à être poursuivie pour vente d’organes. Atteint d’une forme grave de diabète, ce riche marchand, président de CK Tang, s’apprêtait à verser 222 000 US$ pour un rein prélevé sur un pauvre Indonésien, Sulaiman Damanik, âgé de 26 ans. 

Singapour tente de plus en plus d’enrayer le développement de business lucratif lié au tourisme médical et particulièrement le trafic d’organes.

Bio Edge 17/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres