Russie : des propositions du patriarcat de Moscou pour limiter les avortements

Publié le 2 Sep, 2021

Au mois de mai dernier, l’Eglise orthodoxe russe se réunissait pour son dixième Congrès ecclésial pour le service social. Parmi les sujets évoqués, l’avortement. Plusieurs propositions élaborées lors de ce congrès ont été approuvées par le patriarche Cyrille et mises en ligne le 21 juillet : suppression de la prise en charge de l’avortement par l’assurance médicale obligatoire, partielle dans un premier temps [1] ; mise en place d’une consultation avec un psychologue et une assistante sociale ; réalisation d’une échographie, au cours de laquelle la femme entendrait les battements cardiaques de l’embryon ou du fœtus ; interdiction pour les professionnels de santé de proposer un avortement de leur propre initiative ; généralisation des « boites à bébé » ; augmentation des aides financières pour les femmes enceintes et les mères.

En Russie, le recours à l’avortement a diminué de « 30% en cinq ans », rapporte la vice-présidente de la commission de la famille, des femmes et des enfants, Oksana Pouchkina (cf. IVG : la Russie mise sur la prévention). Le taux de natalité diminue également. L’argument démographique est régulièrement invoqué par le patriarche de Moscou pour encadrer l’avortement : « Nous sommes un grand pays, nous avons besoin d’être plus nombreux. Et il n’y a pas de moyen plus efficace pour influer sur la démographie que de réduire drastiquement le nombre d’avortements » a-t-il déclaré lors du congrès du mois de mai.

 

[1] Une proposition qui s’inspire du modèle allemand : la sécurité sociale ne rembourserait plus les avortements pour les femmes dont les revenus sont supérieurs au « minimum vital », 130€ par mois environ.

Sources : Mediapart (31/07/2021) ; La Vie, Constance Vilanova (10/08/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Test de grossesse
/ IVG-IMG

IVG : « C’était tellement écrasant que je me suis mise à pleurer »

Erica avait toujours dit que si elle tombait enceinte de façon inattendue, elle ne garderait pas le bébé, mais brusquement ...
Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique
/ E-santé

Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique

Olivier Véran a annoncé hier le déploiement de l’ENS pour l’ensemble des français et des soignants, dès le 1er janvier ...
Anonymat
/ PMA-GPA

Enfants nés de dons de sperme : la légitime recherche des origines

En 2016, l’Etat de Victoria a mis fin à l’anonymat des donneurs de sperme. Le don anonyme de sperme est ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres