Roselyne Bachelot pour un accès accru à l’IVG

Publié le : 1 février 2010

La ministre de la santé Roselyne Bachelot a annoncé vendredi 29 janvier 2010 un renforcement de l’accès à l’IVG en France. Citant un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) qui sera bientôt rendu public, la ministre regrette l’existence "de fortes disparités régionales" quant à l’accès à l’avortement et a affirmé que "l’IVG doit être une composante obligatoire de l’offre de soin". Elle prévoit donc de "demander aux Agences régionales de santé de mailler le territoire pour que toutes les femmes puissent bénéficier d’une prise en charge précoce". Elle indique que le gouvernement va augmenter de 10% la rémunération pour les établissements pratiquant l’IVG.
Face au nombre important d’avortements chez les mineures – 30 000 chaque année – elle précise que celles-ci auront bientôt "la possibilité de consulter gratuitement et anonymement un médecin généraliste pour accéder à la contraception". Cette mesure vise à répondre aux difficultés d’accès aux centres de planification dans certains territoires, notamment dans les zones rurales. Elle indique également qu’un plan d’information destiné aux jeunes est en cours de préparation pour remédier au manque d’information des jeunes filles en matière de contraception. Les médecins et infirmières scolaires seront aussi mobilisés.

20 minutes.fr (propos recueillis par Charlotte Mannevy) 28/ 01/ 10 – L’Express.fr (Benoit Tessier) 29/01/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres