Rein artificiel : les études précliniques sont en cours

Publié le 20 Sep, 2021

Des chercheurs américains de l’université de Californie[1] ont mis au point un prototype de rein artificiel. Autonome, il se compose d’un hémofiltre et d’un bioréacteur, pour assurer les fonctions de cet organe complexe. Une fois relié aux artères principales du patient ainsi qu’à sa vessie, le rein artificiel ne nécessite pas d’alimentation électrique ni de traitement complémentaire. Début septembre, un premier prototype a été implanté sur un modèle préclinique, afin de le tester sur le long terme.

Le rein artificiel remplacerait la dialyse, contraignante, mais aussi les greffes de rein, qui impliquent la prise d’immunosuppresseurs à vie.

[1] UCSF ; équipe du Kidney Project

Source : Pourquoi docteur, Jean-Guillaume Bayard (17/09/2021)

 

 

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Transidentité : « au détriment de la liberté d'expression, c'est la liberté de suppression qui prévaut »
/ Genre

Transidentité : « au détriment de la liberté d’expression, c’est la liberté de suppression qui prévaut »

281 personnalités dénoncent les propos tenus lors d’une « formation aux transidentités » dans une université française ce mois-ci ...
CRISPR : des porcs génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?
/ Génome

CRISPR : des porcs génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?

La société Genus a modifié génétiquement des porcs via CRISPR pour qu’ils puissent résister au syndrome dysgénésique et respiratoire porcin ...
Diabète : des scores de risque polygénique pour en prédire l’évolution
/ Génome

Diabète : des scores de risque polygénique pour en prédire l’évolution

Dans une étude publiée dans Nature, des chercheurs ont localisé 1289 marqueurs génétiques associés au diabète de type 2, dont ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres