Réguler le marché des mères porteuses

Publié le 18 Mar, 2008

En Inde, la gestation pour autrui est autorisée depuis 2002 et coûte en moyenne 25 000$, soit un tiers du prix pratiqué aux Etats-Unis. En plus de l’attractivité financière, les femmes indiennes ont généralement moins de "vices" : elles ne fument pas, ne boivent pas ni ne prennent de drogues.

On ne dispose pas de statistiques officielles pour évaluer combien de maternités de substitution sont, chaque année, réalisées en Inde pour le compte d’étrangers. Mais, certains chiffres révèlent que de plus en plus de personnes recourent à cette solution. Ainsi, en 2007, une agence californienne de tourisme médical PlanetHospital a envoyé 25 couples en Inde et compte quadrupler cette année. Soulignons que cette démarche est entreprise, outre par des couples infertiles, par de plus en plus de femmes qui souhaitent ne pas interrompre leur carrière professionnelle.

Bien que le gouvernement indien promeuve ces "facilités médicales", quelques personnes s’inquiètent du peu de contrôle de l’Etat sur ce marché, dénonçant les dérives mercantiles possibles.

Bio Edge 12/03/08 – New York Times (Amelia Gentleman) 10/03/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...
pixabay_-_senat
/ Genre

Genre : la commission du Sénat adopte une proposition de loi largement remaniée

Le 22 mai, la proposition de loi visant à encadrer les transitions de genre chez les mineurs a été largement ...
Jersey : un pas de plus vers l'« aide à mourir »
/ Fin de vie

Jersey : un pas de plus vers l’« aide à mourir »

Mercredi, les responsables politiques de Jersey ont voté en faveur d'un projet visant à autoriser l'« aide à mourir » ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres