Recherche sur les cellules souches : la Chine prend les devants en matière normative

Publié le 27 Sep, 2022

La Chine est à l’initiative de la première norme internationale en matière de recherche sur les cellules souches, publiée samedi dernier.

Le référentiel, ISO 24603[1], énumère « les diverses exigences et réglementations relatives à la culture et à l’utilisation de cellules souches pluripotentes humaines[2] et murines ». Il s’agit de la première norme relative aux cellules souches pour l’Organisation internationale de normalisation. Une « étape cruciale » pour le développement de la recherche sur les cellules souches, juge George Dagher, animateur du comité ISO/TC276/WG2, l’organisation chargée d’examiner les normes relatives aux biobanques et aux ressources biologiques.

« L’ISO 24603 jouera un rôle extrêmement important dans l’établissement de normes pour l’ensemble de l’industrie et la santé publique », souligne Chen Yeguang, président de la Société chinoise de biologie cellulaire. Le fait que la Chine soit à l’origine de la nouvelle norme internationale, et la publie, montre que le pays est devenu l’un des leaders mondiaux dans ce domaine, estime de son côté Ji Weizhi, biologiste membre de l’Académie chinoise des sciences.

 

[1] « Fondée en 1947, l’Organisation internationale de normalisation élabore et publie des normes dans de nombreux domaines techniques. Son siège se trouve à Genève, en Suisse, et elle compte 167 États membres à ce jour. »

[2] Cellules souches embryonnaires humaines et cellules souches pluripotentes induites (iPS) sont concernées.

Source : China daily, Zhang Zhihao (26/09/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

istock-518234140
/ Genre

Suède : le changement de sexe à l’état civil autorisé dès 16 ans

En Suède, le Parlement a adopté ce mercredi un texte qui abaisse de 18 à 16 ans l'âge minimum pour ...
Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?

Selon une étude publiée dans la revue Transplantology, les organes du donneur influencent la personnalité du receveur ...
10_pma_donneur_anonyme
/ PMA-GPA

Chine : l’enfant né par PMA post-mortem ne peut pas hériter

En Chine, un tribunal a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait que son fils, né par PMA post-mortem avec ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres