Québec : un film sur les risques liés aux dons de sperme

Publié le : 14 octobre 2011

Aux USA et au Canada, aucune législation ne limite le nombre d’enfants pouvant naître d’un même donneur. Barry Stevens, lui-même issu d’un don de sperme, estime avoir à lui seul 500 à 1 000 demi-frères et sœurs. Dans son film à succès, le réalisateur québécois met en scène un héros donneur qui part à la rencontre de ses 533 enfants. Choisis sur catalogue par les familles, certains "donneurs vedettes" seraient en effet pères de quelques centaines voire d’un millier d’enfants. Or selon Juliet Guichon, professeur de bioéthique à l’université canadienne de Calgary, les personnes ayant recours à des donneurs de sperme viennent souvent des mêmes milieux, sont conseillés par les mêmes docteurs, etc. Le risque d’inceste, et donc de maladies génétiques, en est statistiquement largement accru.

Republicain-lorrain.fr 03/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres