Projet de loi sur le suicide assisté en Allemagne et au Royaume-Uni

Publié le : 23 juillet 2015

Au delà de la France, deux autres pays européens ont entamé des discussions autour de projet de loi sur la fin de vie : l’Allemagne, et le Royaume Uni (cf. Gènéthique du 15 juin et du 6 juillet 2015).

 

Les projets de loi concernent le « suicide assisté » et soulèvent le débat : les « professionnels de l’euthanasie mettent en avant l’aide qu’ils offrent » mais l’expérience néerlandaise interroge : « Comment éviter aux patients vulnérables de choisir la mort, par peur de devenir un fardeau ? » Les Pays Bas avertissent : « Un patient sur cinq choisit l’euthanasie peut avoir succombé à la pression des membres de sa famille ». Le néerlandais Theo Boer appelle le Parlement britannique « à ne pas faire la même erreur que son pays ».

 

Le projet de loi sera soumis au vote en septembre au Royaume Uni. Le premier ministre David Caemron a déclaré : « Je ne soutiens pas l’euthanasie », car « la pression est mise sur les personnes âgées fragiles pour qu’ils prennent une décision avec laquelle ils ne sont pas nécessairement d’accord ».

 

En Allemagne, le vote est également prévu «  à l’automne ». La chancelière Angela Merkel est pour sa part favorable à l’interdiction du suicide assisté. Elle a déclaré : « La mort et les mourants ne devraient en aucun cas être en lien avec une entreprise commerciale ». Actuellement la loi allemande « permet aux professionnels de fournir aux patients des médicaments mortels, si ces derniers le décident ».

<p>i24 news (22/07/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres