Procréation artificielle avec donneur anonyme : des incestes accidentels

Publié le 14 Mai, 2007

Le ministère de la Santé taïwanais élabore un texte de loi autorisant de futurs conjoints à savoir s’ils sont liés biologiquement, dans le cas où l’un des deux conjoints a été conçu par procréation artificielle avec donneur anonyme.

 

Selon cette loi, le conjoint pourra demander, de façon extraordinaire, un extrait d’Etat civil des proches de son futur époux jusqu’au 6ème degré de parenté. Ces données seront ensuite envoyées à l’organisme gérant les fichiers des donneurs dont les gamètes ont été utilisées dans une procédure de procréation artificielle et analysées, tout en préservant leur anonymat, pour révéler une éventuelle parentalité.

 

On compte, dans le monde en moins de 30 ans, plus de 1,5 million de bébés nés d’une procréation artificielle.

Taïwan Info 11/05/07

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres