Pour plus de soins palliatifs au Québec

Publié le 26 Oct, 2010

Lors de son passage devant la commission spéciale sur la "question de mourir dans la dignité", l’Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic (AQRP) a demandé que le débat public sur la question de l’euthanasie "porte prioritairement sur la disponibilité et le financement de soins palliatifs appropriés en situation de fin de vie" (Cf. Synthèse de presse du 10/09/10).

On recense moins de 650 lits en soins palliatifs au Québec alors que chaque année, plus de 35 000 personnes meurent de "maladies chroniques susceptibles de bénéficier de soins palliatifs".

Madelaine Michaud, présidente de l’AQRP déclare : "D’un côté, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Yves Bolduc, se dit prêt à financer 60 000 $ par lit de soins palliatifs, mais à condition que les communautés financent elles-mêmes les maisons et leur animation. De l’autre côté, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) souligne l’importance des ressources qui sont utilisées au cours des trois derniers mois de vie des personnes recevant des soins palliatifs. En tout respect pour l’opinion et la sensibilité des personnes intéressées, il ne faudrait pas que l’euthanasie et le suicide assisté deviennent une solution facile au financement des soins palliatifs en situation de fin de vie. […] Nous insistons donc pour que le débat sur la disponibilité de soins appropriés en fin de vie ait priorité sur celui de la décriminalisation de l’euthanasie et du suicide assisté".

Newswire.ca 26/10/10

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres