Pour pallier les pénuries, des éthiciens anglais envisagent le don de sperme sur des hommes décédés

Publié le : 24 janvier 2020

Pour pallier la pénurie de donneurs de sperme et faire face à la demande des cliniques de fertilité, la Grande-Bretagne importe au moins 7000 échantillons chaque année en provenance principalement du Danemark et des Etats-Unis. Aussi, dans une étude publiée dans le Journal of Medical Ethics, des éthiciens et médecins britanniques estiment que les hommes devraient pouvoir donner leur sperme après leur mort. Ils considèrent que ces contributions posthumes « aideraient les couples stériles et soulageraient la pression sur les donneurs vivants ». Ils proposent d’autoriser les hommes « à donner leur consentement pour que leur sperme soit prélevé à leur décès et utilisé ensuite pour aider les couples à fonder une famille ».

 

Dans leur article, les médecins décrivent comment ils pensent que les dons de personnes décédées sont non seulement « techniquement faisables », mais aussi « éthiquement » admissibles. Les rares cas où l’expérience a été menée suggèrent, selon eux, « que le sperme prélevé sur des hommes quelques jours après leur mort peut être utilisé pour établir des grossesses viables et des enfants en bonne santé » (cf. Les technologies de reproduction et la recherche sur les embryons ont transformé les gamètes en produits commercialisables). D’un point de vue éthique, ils considèrent que si l’infertilité ne met pas la vie en danger, les hommes qui le souhaitent devraient être autorisés à donner leur sperme à leur mort pour soulager les souffrances d’autrui. Les dons d’hommes morts permettraient non seulement de réduire le déficit de gamètes masculins, disent-ils, mais aussi d’accroître la diversité des spermatozoïdes disponibles. Cependant que le don de sperme n’étant pas anonyme : « Nous ne savons pas quel serait l’impact psychologique sur les enfants nés de cette manière », a déclaré Joshua Parker, médecin et éthicien à l’hôpital Wythenshawe de Manchester.

 

Allan Pacey, professeur d’andrologie à l’université de Sheffield, a déclaré que si la proposition était bien argumentée, il était « fortement en désaccord » avec elle. « Compte tenu du chemin parcouru en termes de recrutement de donneurs disposés à être identifiés à des personnes conçues par des donneurs, il semble que ce soit un pas en arrière que de recruter ensuite des donneurs qui sont morts et qui n’auront donc jamais l’occasion de rencontrer » les enfants nés de leur don qui en feront la demande.

 

Par ailleurs, la Human Fertilisation and Embryology Authority exige que les donneurs de sperme subissent un examen médical et une quarantaine de trois mois pour s’assurer que les échantillons sont exempts d’infections telles que le VIH. Autant de mesures qui ne peuvent s’appliquer que du vivant des donneurs…

 

La France comme le Royaume-Uni, où les donneurs de sperme ne sont pas si nombreux, pourrait être confrontée aux même risques de pénuries suite à l’autorisation de la PMA pour toutes les femmes.

 

Pour aller plus loin :

Les technologies de reproduction et la recherche sur les embryons ont transformé les gamètes en produits commercialisables

Après le décès accidentel de leur fils, des Chinois réclament son sperme pour se fabriquer un nouvel héritier

Des grands-parents fabriquent un enfant à partir du sperme prélevé sur leur fils décédé

Au Royaume-Uni, un juge autorise le prélèvement du sperme d’un homme mourant en vue d’une FIV

Recoverable fatal error : Argument 1 passed to xmlsitemap_node_create_link() must be an instance of stdClass, boolean given, called in /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module on line 28 and defined dans xmlsitemap_node_create_link() (ligne 194 dans /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module).

Recoverable fatal error : Argument 1 passed to xmlsitemap_node_create_link() must be an instance of stdClass, boolean given, called in /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module on line 28 and defined dans xmlsitemap_node_create_link() (ligne 194 dans /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module).

Recoverable fatal error : Argument 1 passed to xmlsitemap_node_create_link() must be an instance of stdClass, boolean given, called in /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module on line 28 and defined dans xmlsitemap_node_create_link() (ligne 194 dans /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module).

Recoverable fatal error : Argument 1 passed to xmlsitemap_node_create_link() must be an instance of stdClass, boolean given, called in /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module on line 28 and defined dans xmlsitemap_node_create_link() (ligne 194 dans /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module).

<p>The Guardian, Ian Sample (21/01/2020) - Santé magazine (23/01/2020)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres