Politique de l’enfant unique en Chine : des enfants « confisqués »

Publié le : 26 juillet 2011

Selon le magazine Caixin, des fonctionnaires du planning familial chinois ont enlevé les enfants de couples n’ayant pas respecté la politique de l’enfant unique. C’est ce que raconte Yuan Chaoren, un villageois du comté de Longhui dans la province du Hunan : "avant 1997, ils avaient l’habitude de démolir nos maisons pour nous punir de ne pas avoir respecté la politique de l’enfant unique… Après 2000, ils ont commencé à confisquer nos enfants". Ces "enfants illégaux" ont été placés en orphelinat et proposés à l’adoption. Des parents adoptifs étrangers payaient entre 3000 et 5000 dollars par enfant et les bureaucrates du planning familial recevaient un pot-de-vin.

Le vol d’enfants apparaît comme l’une des conséquences malsaines de la politique de l’enfant unique qui fait du mal aux familles et perturbe l’équilibre des générations. Cette politique est de plus en plus rejetée, en Chine même : pour la première fois, une province entière demande qu’elle soit assouplie (Cf. Synthèse de presse du 13/07/11). Les autorités chinoises se félicitent de cette politique qui a évité selon elles 400 millions de naissances. Selon The Economist, cette politique est absurde et n’était pas nécessaire car le taux de natalité chinois diminuait depuis plusieurs décennies déjà lorsque cette politique a été installée en 1979. Dans presque tous les pays avoisinant la Chine, la croissance économique est allée de pair avec une baisse de la natalité. Le pays manque désormais de jeunes actifs. En outre, cette politique a donné lieu à des pratiques massives d’avortements sélectifs (Cf. Synthèse de presse du 12/01/10).

Express.be (Audrey Duperon) 25/07/11 - The Economist 21/07/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres