“PMA pour toutes” : la grogne parlementaire

Publié le 9 Nov, 2018

Après la prise de positions de cinq parlementaires contre la « PMA pour toutes » (cf. Les Républicains vent debout contre la “PMA sans père”), vingt sénateurs publient à leur tour une tribune indignée dans Valeurs actuelles pour s’opposer à la légalisation de cette extension car, disent-ils, « il ne s’agit plus de lutter contre une quelconque infertilité due à une pathologie, mais de satisfaire à tout prix un ‘désir d’enfant’. On prend ainsi le risque de faire perdre à la médecine son aspect curatif, d’instituer une sorte de ‘droit à l’enfant’ pour les parents, et de créer délibérément des orphelins de père ». Et ce au nom d’un « progressisme béat » qui leur semble « dangereux pour l’humanité ».

 

Ils estiment que « l’assistance médicale à la procréation continue à poser de graves problèmes éthiques, notamment en ‘produisant’ des dizaines de milliers d’embryons ‘sans projet parental’ – dont beaucoup finiront en ‘matériau de recherche’ ». Et les sénateurs interrogent : « Est-ce digne de l’être humain ? Est-ce la nouvelle conception de l’humanisme ? ».

 

Par ailleurs, « si la ‘PMA sans père’ s’impose au nom de la lutte contre les discriminations, demain la GPA s’imposera à son tour, pour les mêmes raisons, puisque les couples d’hommes ou les hommes seuls se verraient ainsi ‘discriminés’ ? ». Ils s’indignent que l’accoutumance de l’opinion public à la GPA ait d’ailleurs d’ores et déjà commencée avec la « vaste campagne de publicité qui accompagne le livre du journaliste Marc-Olivier Fogiel, faisant la promotion d’un acte pourtant délictuel en droit français, sans que Mme Belloubet s’en émeuve ».

 

Pour lutter contre « la marchandisation et l’instrumentalisation du corps humain que ne pourra manquer d’entraîner la ‘PMA sans père’ », ils pensent indispensable « de réécrire sur ce point la loi Taubira qui ne peut manquer d’entraîner la légalisation, à court terme, des mères porteuses ».

 

Enfin, ils dénoncent le coût d’une mesure qui pèsera sur le budget de la sécurité sociale « au moment même où l’on diminue les remboursements de médicaments utiles, et où on l’on augmente la CSG, à commencer par les plus modestes », considérant qu’il s’agit « d’un cynisme scandaleux, qui risque d’ailleurs d’entraîner la disparition de cette Sécurité sociale comme instrument de la solidarité nationale ».

 

Dans le même temps, Agnès Thill, député LREM, qui a ouvertement déclaré qu’elle ne soutenait pas la « PMA pour toutes » à contre-courant de son groupe parlementaire, s’est élevée contre un « café citoyen » organisé par une autre député pour « débattre de la PMA ». A cette occasion, elle a dénoncé l’existence d’« un puissant lobby LGBT à l’Assemblée nationale » avant d’ajouter que « l’assemblée nationale n’était pas la France. Ici [en circonscription], les avis sont tout autres ». Dans une lettre, Philippe Grangeon, délégué général de LaREM par intérim, et Gilles Le Gendre, président du groupe LaREM à l’Assemblée, ont recadré une nouvelle fois l’élue pour ses propos, lui signifiant que ce serait « la dernière ».

 

Valeurs actuelles (08/11/2018) – Vingt sénateurs signent une tribune pour s’opposer à l’extension de la PMA aux couples de même sexe

Le Figaro (09/11/2018 – Une députée LaREM dénonce «un puissant lobby LGBT à l’Assemblée» et se fait recadrer

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres