Pays-Bas: échec d’une campagne pour doper le don d’organes

Publié le 7 Nov, 2016

Le gouvernement néerlandais envisage de modifier le système du don d’organes, pour faire face à la pénurie de donneurs. Dans ce but, un projet de loi est en cours d’examen pour passer du consentement exprès au consentement présumé, c’est-à-dire du « oui sauf si ». Dans le même temps, une campagne encourageant le don d’organes a été diffusée pour enregistrer un plus grand nombre de donneur. Mais « de façon surprenante c’est le résultat opposé qui a été enregistré » : 26 430 personnes (soit 83% des nouveaux inscrits) ont choisi le « non », et 5414 (17%) le « oui ». En outre, 11 025 personnes déjà enregistrées sont passées au « non » et 6511 au « oui ».

 

Au total, le registre néerlandais contient 6 millions d’inscrits dont 48% comme donneurs d’organes. 27% ont exprimé leur refus. Les autres inscriptions concernent des autorisations limitées ou la prise de décision par les parents.

Institut Européen de Bioéthique (7/11/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres