Paris : Une marche pour protéger les « vies fragiles »

Publié le : 22 janvier 2015

Organisée à Paris ce dimanche 25 janvier, la dixième édition de la Marche pour la Vie réclame la protection des vies fragiles, alors que l’Assemblée nationale se penche sur des propositions de loi liées à la fin de vie.

 

Dans un communiqué, les organisateurs expliquent : « A l’heure où le débat sur la fin de vie s’ouvre à l’Assemblée Nationale à l’initiative du Président de la République François Hollande, la Marche pour la Vie entend dénoncer la menace qui pèse sur les plus vulnérables (personnes âgées, malades et handicapées) : la légalisation de gestes euthanasiques ». Pour ces « défenseurs de la vie », la Marche est l’occasion pour les citoyens d’exprimer une opposition au dérèglement bioéthique initié par la loi sur l’avortement, et de rappeler que le principe du respect de la vie humaine fonde notre civilisation. En 2015, une menace particulière pèse sur les personnes âgées, malades, handicapées : un projet politique va être proposé pour légaliser l’euthanasie ou des gestes euthanasiques.

 

Préoccupée par le destin de Vincent Lambert dont la vie dépend d’une décision de la CEDH, la Marche s’ouvrira avec sa mère, l’avocat de ses parents, ainsi que le neurologue, membre du comité d’experts qui a examiné Vincent Lambert. « Cette présence de proches de Vincent Lambert vise à rappeler à la conscience collective la valeur de la vie humaine et l’urgence de la protéger d’une culture de mort », insiste les organisateurs.

 

Dans un entretien accordé à Valeurs Actuelles, Julie Graziani, porte-parole de la Marche, plaide pour « une culture d’accueil de la vie ». Quarante ans après la loi Veil, elle réclame un « droit d’inventaire » : « cette loi promettait de libérer les femmes des grossesses imposées» or « ce sont les avortements qui sont imposés dans 80% des cas ». La porte-parole appelle le gouvernement à « reconnaître la souffrance des femmes confrontées à ces situations douloureuses », en développant une « culture de soins, de prévention et de réduction ».

 

Dans une lettre du Vatican aux organisateurs, le Pape François a salué les participants à cette manifestation : « En dehors d’une légitime manifestation en faveur de la défense de la vie humaine, le Saint-Père encourage les participants à la Marche pour la Vie à œuvrer sans relâche pour l’édification d’une civilisation de l’amour et d’une culture de la vie » peut-on lire dans cette lettre.

<p>Famille Chrétienne (Jean-Marie Dumont) 22/01/2015) - Zenit 21/01/2015 - Valeurs Actuelles (Julie Graziani) 22/01/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres