Opposition à l’arrêt des subventions américaines au profit du planning familial

Publié le : 26 mars 2001

Georges Bush annonçait le 22 janvier dernier le rétablissement de directives, connues sous le nom de « politique de Mexico », interdisant toute aide financière à des programmes à l’étranger encourageant l’interruption volontaire de grossesse. Dès 1973, le président Nixon avait interdit à tout organisme fédéral de donner de l’argent qui servirait à la promotion de l’avortement à l’étranger.

 

Cependant, un groupe d’élus américains a déposé une résolution appelant le président Bush à lever ces directives concernant le planning familial international. L’un d’eux, le sénateur démocrate Harry Reid explique : « nous avons entrepris cette démarche parce que la règle en question (…) est mal conçue, antifemmes et antiaméricaine ». 

 

Georges Bush, quant à lui, soutient que les Etats Unis ne doivent plus financer les programmes de planning familial dans le monde promouvant les interruptions volontaires de grossesse comme méthode de contrôle de naissances.

<p>Le Quotidien du Médecin 23/03/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres