Nouveau projet de Valérie Pécresse : L’ipass remplacerait le pass contraception

Publié le 12 Juin, 2016

Après suppression du pass contraception le 7 avril dernier (cf. La suppression du pass contraception en Ile de France créé la polémique), Valérie Pécresse a annoncé qu’elle présenterait un nouveau dispositif sous forme de « portail d’information et de prévention […] baptisé l’iPass contraception », accessible aux mineurs.

 

Elle revient sur les raisons de la suppression du pass contraception : « Nous n’avons fait que de supprimer une ligne budgétaire qui affichait zéro », et elle s’appuie sur les propos de Farida Adlani, vice-présidente du conseil régional d’Ile de France, pour soutenir sa décision :

  • Manque d’infirmières scolaires, chargées de distribuer les pass contraception,
  • Manque d’informations sur le circuit de remboursement qui contraignaient médecins et pharmaciens à refuser le pass,
  • Les adolescentes avouent difficilement qu’elles ont une vie « sexuellement active ».

 

Valérie Pécresse précise que « le vrai problème est celui de l’information et de l’accès au réseau de soins » et elle présente ainsi le portail : « Nous voulons, grâce aux mobiles et aux réseaux sociaux, donner aux jeunes une réponse anonyme, personnalisée et géolocalisée : à qui s’adresser ? Où ? À quelle heure ? Le portail renverra vers le numéro vert national, animé par la plate-forme régionale du Planning familial. Mais surtout, nous travaillons avec l’Agence régionale de santé pour bâtir une cartographie de tous les distributeurs de préservatifs, les centres de planning familial, les médecins, les pharmacies… Si les jeunes ne veulent pas aller dans leur quartier, pour des raisons de confidentialité, ils sauront ce qu’il y a pas loin. ».

 

Valérie Pécresse est également prête à demander à ses « amis parlementaires d’élargir la gratuité de la consultation jusqu’à 20 ans », ce qui, à ce jour, est effectif jusqu’à l’âge de 15 ans.

 

Elle compte aussi, en cas de problème, sur le « forum de retour d’expérience des jeunes, qui sera modéré par le CRIPS (Centre régional d’information et de prévention du sida) ».

 

ELLE, 10/06/2016

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres