Nicolas Tardy-Joubert dénonce “une mobilisation insuffisante de la droite” contre le délit d’entrave à l’IVG

Publié le 14 Déc, 2016

Nicolas Tardy-Joubert, le conseiller régional du Parti chrétien démocrate en Ile-de-France, dénonce dans une tribune une mobilisation « insuffisante » de la droite contre le délit d’entrave à l’IVG, « un sujet si important au regard de nos libertés publiques ».

 

Il constate qu’à l’Assemblée Nationale, le 1er décembre dernier, « seuls 16 députés des Républicains et 3 non-inscrits » se sont opposés au texte « liberticide », précisant que « 183 députés LR étaient absents lors du vote ». Le 7 décembre, lors du vote au Sénat, pourtant majoritaire à droite, le texte proposé par la gauche a été adopté, car il y avait, selon Nicolas Tardy-Joubert, « trop d’absents, d’abstentions, de trahisons, et une alliance défectueuse avec l’UDI » (cf. Délit d’entrave numérique à l’IVG : L’Assemblée nationale adopte la censure).

 

Le conseiller régional du Parti chrétien s’interroge : « La droite humaniste et conservatrice fait-elle le lit de la gauche libérale et libertaire ? ». Il affirme que la mobilisation à l’Assemblée Nationale a été « notoirement insuffisante pour un sujet si important au regard de nos libertés publiques » : « François Fillon, vainqueur de la primaire, était lui-même absent au moment du vote. Pourtant, une large partie de la droite humaniste et conservatrice qui s’est réveillée en 2012, lui a fait confiance le 27 novembre ». Il ajoute que « cette droite attend une réponse forte pour la protection de la liberté d’expression, pour la protection du plus faible et pour faciliter l’accueil de la vie » (cf. Délit d’entrave numérique à l’IVG : “Ce n’est pas en affirmant que l’IVG n’est rien du tout qu’on rend service aux femmes”).

 

Pour Nicolas Tardy-Joubert, le résultat du vote au Sénat pose aussi « la question de la qualité des investitures et des alliances qui doivent fonctionner sans coup faillir ». Par conséquent assure-t-il, « il est grand temps de traiter en vérité et avec courage ces questions essentielles pour notre Nation, et d’organiser l’action politique en ce sens » (cf. Délit d’entrave à l’IVG : Un député italien dénonce une “loi liberticide qui met en cause les fondements de l’Etat libéral”).

Valeurs Actuelles (Nicolas Tardy-Joubert) 13/12/2016

Photo : Wikimedia Commons, DR.

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres