Nicolas Tardy-Joubert dénonce « une mobilisation insuffisante de la droite » contre le délit d’entrave à l’IVG

Publié le : 14 décembre 2016

Nicolas Tardy-Joubert, le conseiller régional du Parti chrétien démocrate en Ile-de-France, dénonce dans une tribune une mobilisation « insuffisante » de la droite contre le délit d’entrave à l’IVG, « un sujet si important au regard de nos libertés publiques ».

 

Il constate qu’à l’Assemblée Nationale, le 1er décembre dernier, « seuls 16 députés des Républicains et 3 non-inscrits » se sont opposés au texte « liberticide », précisant que « 183 députés LR étaient absents lors du vote ». Le 7 décembre, lors du vote au Sénat, pourtant majoritaire à droite, le texte proposé par la gauche a été adopté, car il y avait, selon Nicolas Tardy-Joubert, « trop d’absents, d’abstentions, de trahisons, et une alliance défectueuse avec l’UDI » (cf. Délit d’entrave numérique à l’IVG : L’Assemblée nationale adopte la censure).

 

Le conseiller régional du Parti chrétien s’interroge : « La droite humaniste et conservatrice fait-elle le lit de la gauche libérale et libertaire ? ». Il affirme que la mobilisation à l’Assemblée Nationale a été « notoirement insuffisante pour un sujet si important au regard de nos libertés publiques » : « François Fillon, vainqueur de la primaire, était lui-même absent au moment du vote. Pourtant, une large partie de la droite humaniste et conservatrice qui s’est réveillée en 2012, lui a fait confiance le 27 novembre ». Il ajoute que « cette droite attend une réponse forte pour la protection de la liberté d’expression, pour la protection du plus faible et pour faciliter l’accueil de la vie » (cf. Délit d’entrave numérique à l’IVG : « Ce n’est pas en affirmant que l’IVG n’est rien du tout qu’on rend service aux femmes »).

 

Pour Nicolas Tardy-Joubert, le résultat du vote au Sénat pose aussi « la question de la qualité des investitures et des alliances qui doivent fonctionner sans coup faillir ». Par conséquent assure-t-il, « il est grand temps de traiter en vérité et avec courage ces questions essentielles pour notre Nation, et d’organiser l’action politique en ce sens » (cf. Délit d’entrave à l’IVG : Un député italien dénonce une « loi liberticide qui met en cause les fondements de l’Etat libéral »).

<p>Valeurs Actuelles (Nicolas Tardy-Joubert) 13/12/2016</p> <p>Photo : Wikimedia Commons, DR.</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres