New Hampshire : un nombre croissant de donneurs d’organes morts d’une overdose

Publié le : 20 juin 2017

Dans le New Hampshire aux Etats-Unis, un nombre croissant d’organes disponibles à la greffe provient de personnes décédées des suites d’une overdose.

 

D’après le service de donneurs de Nouvelle-Angleterre, 92 donneurs d’organes en 2016 sont morts d’overdose. En 5 ans, le taux de donneurs d’organes morts des suites d’une overdose est passé de 4% à 27%. Dans le New Hampshire, environ un tiers des donneurs est victime d’un excès mortel de drogue.

 

La directrice générale des services de donneurs de la Nouvelle-Angleterre, Alexandra Glazier, explique que le risque de mourir en attente d’un organe est « plus élevé que le risque de transmission de maladies d’un donneur ». « Aucun professionnel médical ne voit l’épidémie d’opioïdes comme positive », mais la directrice estime que la mission de son organisation est de sauver des vies en trouvant des organes disponibles à la transplantation.

<p>Washington Times (19/06/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres