Mort cérébrale : diagnostic erroné

Publié le 16 Avr, 2007

Un homme dont la famille avait donné son accord pour que ses organes soient prélevés après son décès a été déclaré par erreur cérébralement mort  par deux médecins.

Agé de 47 ans, John Foster avait été admis à l’hôpital de Fresno en Californie pour une hémorragie interne. Il y est mort 11 jours plus tard, date limite après laquelle ses organes n’auraient plus été viables et n’auraient pas pu être transplantés.

Après qu’elle ait accepté de donner les organes de son père, Mélanie Sanchez, était appelée « au moins une fois par jour » par le groupe d’organes lui demandant : « nous devons prélever les parties du corps dans un certain temps. Votre père peut sauver une vie. Comment va-t-il aujourd’hui ? Va-t-il mieux ou moins bien ? ». Pour elle, c’était comme des « vautours » tournant autour de quelqu’un en attendant qu’il meurt.

Dans l’après-midi du 21 février, un premier médecin le déclara cérébralement mort. Quelques heures plus tard, un second médecin confirma ce verdict. Dès lors, Foster était légalement mort sous le coup de la loi californienne. Le second médecin paraissait pressé, Mélanie Sanchez l’a rappelé mais celui-ci a déclaré : « on a deux signatures, c’est le règlement de l’hôpital ».

Mélanie Sanchez a donc demandé un troisième examen. Pour ce troisième médecin, Foster n’était pas mort cérébralement. Par ailleurs, une infirmière a notamment constaté qu’il remuait la tête ce qui est incompatible avec une mort cérébrale…

Ce cas n’est pas sans rappeler celui d’un patient âgé de 26 ans dont on avait essayé de précipiter la mort.

Actuellement, il n’existe pas de critères nationaux aux Etats-Unis pour déclarer une mort cérébrale.

Latimes.com (Charles Ornstein – Tracy Weber) 12/04/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres