Mgr Barbarin dit sa crainte des avortements eugénistes

Publié le : 27 janvier 2014

 Après la modification de la loi Veil avec la suppression de la notion de « détresse » (Synthèse Gènéthique du 22 janvier 2014), le Cardinal archevêque de Lyon, Philippe Barbarin, a fait connaître son inquiétude. Il analyse les évènements comme un « refus de la génération suivante » et craint une « dérive eugéniste », notamment à l’égard des filles. Rappelant que la sélection selon le sexe est déjà une réalité en Grande-Bretagne et en Inde, il avertit par ces mots « la France n’est pas au-dessus de ses voisins ».

 

Répondant aux micros de RTL, il demande que l’on fasse « attention aux personnes en état de détresse » et déclare : « ce qui est fondamental, c’est qu’une vie, lorsqu’elle est là, on la respecte ».  

Barbara Romagnan, la député (PS) à l’origine de la suppression de la notion de « détresse » dans la loi, reconnaît qu’ « à partir du moment où la médecine peut maitriser telle ou telle chose, c’est vrai que le fait de connaître l’état de santé d’un fœtus pourrait y  participer [aux avortement eugénistes]. Mais je ne pense pas que la solution soit de supprimer l’IVG« . 

<p> Le Monde 24/01/2014 – RTL 24/01/2014 – Radio Vatican 24/01/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres