Maladies neurodégénératives : une alternative aux cellules souches embryonnaires

Publié le : 15 octobre 2001

Une équipe de l’université de Cornell aux Etats-Unis vient de mettre au point une nouvelle technique de régénération cellulaire. Les chercheurs ont ainsi réussi à entraîner la croissance et la différenciation cellulaire chez des souris. La technique consiste à transplanter des cellules nerveuses couplées à des microcapsules remplies de neutrophines, facteur qui permet la survie des neurones.

Cette injection de neurotrophine ne peut cependant pas se faire dans tout l’organisme car des effets secondaires pourraient influencer la croissance d’autres cellules. Les scientifiques ont donc recréé un micro-environnement favorable à la régénération cellulaire sans conséquences sur le reste de l’organisme. La réussite de ces tests permettrait d’envisager des solutions pour les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzeimer.

<p>Info Science 13/10/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres