Loi de bioéthique : vers une introduction de la GPA qui ne dit pas son nom ?

Publié le 2 Juil, 2020

Mardi 30 juin, « les députés de la commission spéciale bioéthique ont adopté un amendement visant à autoriser la ″méthode ROPA″, soutenue par le député Jean-Louis Touraine, également rapporteur du projet de loi bioéthique » (cf. Loi de bioéthique : précipitation et silence du gouvernement). Le principe de cette méthode dite ROPA pour « réception d’ovocyte du partenaire » : inséminer l’ovocyte d’une femme avec un donneur de sperme anonyme, puis l’implanter dans l’utérus de sa partenaire. Appelée parfois « maternité partagée », les femmes homosexuelles la plébiscitent comme « une expérience ″partagée″ de la maternité : l’une comme génitrice, l’autre comme gestatrice », mais ses détracteurs la jugent « très proche, voire similaire » à la gestation par autrui.

 

A l’occasion du vote solennel de la loi de bioéthique à l’Assemblée nationale en première lecture, en octobre 2019, la ministre de la santé d’alors, Agnès Buzyn, s’était opposée à cette pratique (cf. L’Assemblée nationale adopte le texte du projet de loi de bioéthique en première lecture). Pour l’ancienne ministre en effet, cette technique revient à « un don dirigé », remettant en cause le principe de « strict anonymat entre donneurs et receveurs ». Pour Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, qui s’indigne que « des choses [soient] votées sans l’avis du gouvernement », cet amendement introduit bien le « don dirigé » : « Normalement, un don de gamètes n’est pas destiné à une personne en particulier, cela permet d’éviter des pressions et entre en écho avec l’inaliénabilité du corps humain » estime-t-il. Et l’introduction de cette méthode constitue une avancée vers la GPA à « petits pas ». Pour lui, « tout est fait pour casser les règles, en avançant toujours par l’exception ».

Le Figaro, Bénédicte Lutaud (01/07/2020)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres