L’IVG pour trisomie 21 est-il discriminatoire ? La Haute Cour britannique se prononcera en juillet

Publié le 5 Mai, 2021

La loi britannique sur l’avortement des fœtus porteurs de trisomie 21 va faire l’objet d’un examen par la Haute Cour. La loi actuelle autorise l’avortement jusqu’au terme en cas de diagnostic de trisomie 21, jusqu’à 24 semaines pour les autres. Cette loi n’est « pas juste » estiment deux femmes, contestant la légitimité de cette loi. Pour elles, l’affaire relève de « l’inégalité devant la loi ».

Heidi Carter, 25 ans, est elle-même porteuse de trisomie 21. Máire Lea-Wilson a un fils, Aidan, porteur de trisomie 21. Pendant sa grossesse, elle a subi une forte pression pour avorter. « J’ai deux fils que j’aime et que j’apprécie également, mais la loi ne leur reconnaît pas la même valeur » explique-t-elle. Ensemble les deux femmes ont écrit au Ministre de la Santé, Matt Hancock pour réclamer que « toutes les incapacités non mortelles [soient] soumises à la même limite standard de 24 semaines ». « Ma motivation pour intenter cette action en justice conjointe avec Heidi a toujours été simple, poursuit Máire Lea-Wilson. En tant que mère, je ferai tout ce que je peux pour assurer le traitement juste et équitable de mon fils, Aidan ».

« C’est de la discrimination pure et simple », dénonce quant à elle Heidi Carter, mariée depuis un an avec James, également porteur de trisomie 21. Tous deux veulent « montrer au monde » qu’ils ont « une bonne qualité de vie ». « Un bébé sans trisomie 21 peut être avorté jusqu’à 24 semaines, mais un bébé comme moi et James peut être avorté jusqu’à la naissance. Les gens ne devraient pas être traités différemment à cause de leurs handicaps ».

L’affaire doit être entendue par la Haute Cour les 6 et 7 juillet prochains.

Source : BBC (05/05/2021) – Photo : iStock\DR

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres