L’insémination post-mortem ou la mort de la filiation

Publié le 2 Juin, 2016

Marianne Durano réagit à son tour à la décision du Conseil d’Etat qui a autorisé le transfert du sperme d’un homme défunt vers l’Espagne en vue d’une insémination post-mortem (cf. Insémination post-mortem : Le Conseil d’état français accède à la demande d’une veuve espagnole, Insémination post-mortem : « Aucune justification ne saurait légitimer l’intervention médicale »). Une décision non plus « choquante » mais « logique », dès lors que « l’enfant est considéré comme le fruit d’un projet personnel, au mépris de tout impératif biologique ». Cette décision est cohérente avec la disparition de la filiation biologique : « Dès lors que le géniteur peut être anonyme, réduit aux dimensions d’une paillette de sperme, pourquoi ne pourrait-il pas également être mort ? »

 

« Fils d’un mort », « fils de deux hommes, ou fils d’une seule femme » ces différentes situations « dénient l’engendrement ». Avec la technique, on peut aujourd’hui se passer des pères. Demain, avec le développement de la GPA, il s’agira de la « mort des mères ». Sans jamais s’interroger sur « le petit d’homme à naître ».

 

Tout aussi grave, la PMA a « fait sauter deux invariants anthropologiques fondamentaux dans la structuration de l’inconscient humain : la différence des sexes et la différence des générations ». Aujourd’hui « deux femmes peuvent ‘faire famille’ avec le sperme de leurs ancêtres ». Le « techniquement réalisable » justifie « toutes les incohérences », au motif que « la filiation est un concept archaïque »

Le Figaro Magazine, Marianne Durano (3/06/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres