“Libérer les intelligences” pour protéger ceux qui ne pourront jamais, ou ne peuvent plus, faire valoir eux-mêmes leurs droits

Publié le 20 Fév, 2019

Lors d’un colloque organisé le 23 février au Palais du Luxembourg par la par la fédération européenne One of Us et la Fondation Jérôme Lejeune, plusieurs intellectuels européens lanceront une plateforme pour « libérer les intelligences », explique Rémi Brague dans une tribune publiée dans le Figaro. Il dénonce « un peu partout, en faveur de certaines idées, une terreur douce, discrète, mais d’autant plus efficace ».

 

Le philosophe explique : « Aujourd’hui, ce pour quoi nous nous engageons, la vie, la raison, la liberté, l’égale dignité de tout homme de sa conception à sa mort naturelle, pourrait passer pour des évidences. Peut-être y eut-il un temps où, ces principes étant paisiblement possédés, il fallait seulement les faire respecter ». S’il parle d’une nécessaire libération de l’intelligence c’est pour qu’elles puissent « faire ce pour quoi elles sont faites : la vérité, celle de toute personne, celle autour de laquelle on peut se rassembler dans la paix ».

 

Loin de défendre des intérêts d’un groupe ou les leurs, ils cherchent « à étendre la protection à ceux qui ne peuvent pas encore, ou ne pourront jamais, ou ne peuvent plus, faire valoir eux-mêmes leurs droits : les travailleurs exploités dans un système économique de libre-échange mondialisé, les embryons condamnés parce qu’ils ne sont pas l’objet d’un « projet parental », les grabataires réduits à leur inutilité et à leur coût, les femmes pauvres prêtes à louer leur ventre pour satisfaire le prétendu « droit à l’enfant » d’hommes riches ». Parce que ces intellectuels n’ont qu’une peur : « C’est que la postérité nous accuse de non-assistance à civilisation en danger ».

Le Figaro (20/02/2019), Rémi Brague: «Libérer les intelligences européennes»

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres