L’euthanasie par compassion? – Manifeste pour une fin de vie dans la dignité

Publié le 23 Juil, 2013

Suite à la concertation nationale engagée par François Hollande, le parlement aura à décider prochainement de la légalisation ou de la dépénalisation possible de l’assistance médicalisée au suicide ou de l’euthanasie. Pour cela, il lui faudra répondre à la question posée par le président de la République au Comité consultatif national d’éthique : «Selon quelles modalités et conditions strictes permettre à un malade conscient et autonome, atteint d’une maladie grave et incurable, d’être accompagné et assisté dans sa volonté de mettre lui-même un terme à sa vie ?»

Ce Manifeste pour une fin de vie dans la dignité reprend les temps forts d’une réflexion qui, après des années de débats mais aussi de controverses, semble aboutir aujourd’hui à des choix politiques difficiles mais nécessaires. Ces décisions bouleverseront des valeurs et des repères considérés jusqu’alors intangibles, et poseront en des termes nouveaux nos devoirs d’humanité et nos solidarités auprès de la personne qui va mourir.

Emmanuel Hirsch interroge et analyse, en s’appuyant sur de nombreux témoignages, cette mutation sociétale profonde, afin d’en mieux saisir les significations et les conséquences.

Professeur des universités, Emmanuel Hirsch est directeur de l’Espace éthique Assistance publique – hôpitaux de Paris, de l’Espace national de réflexion éthique sur la maladie d’Alzheimer et du département de recherche en éthique de l’université Paris Sud.

Préface de Sylvain Pourchet, médecin responsable de l’unité de soins palliatifs, hôpital Paul-Brousse, AP-HP.

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres