L’euthanasie adoptée par le Parlement d’Australie Méridionale

Publié le 24 Juin, 2021

L’Australie Méridionale vient d’adopter une loi sur l’”aide médicale à mourir”. En effet, le projet de loi sur l’euthanasie a été adopté par la Chambre Haute et la Chambre Basse du Parlement (cf. L’Australie Méridionale en marche vers l’euthanasie).  Il s’agissait de la 17ème tentative en 26 ans. L’Australie Méridionale rejoint ainsi les Etats du Victoria, la Tasmanie et l’Australie-Occidentale, en approuvant un programme d’”aide volontaire à mourir”. (cf. La Tasmanie, troisième Etat australien à légaliser l’”aide active à mourir”). Ce projet de loi doit désormais être soumis pour approbation au Gouverneur. La mise en œuvre du programme d’ “aide médicale à mourir” devrait intervenir, dans un délai de 18 à 24 mois.

Cette nouvelle législation est proche de la loi de l’Etat du Victoria. Elle comprend plus de 70 “garanties” et reconnait notamment l’objection de conscience aux hôpitaux privés et aux médecins. L’accès à l’euthanasie est garanti aux patients, y compris à ceux résidant dans « des villages de soins aux personnes âgées et de retraites », afin qu’ils « puissent accéder au programme dans leurs propres maisons ou unités. »

Plusieurs conditions doivent être réunies pour accéder à l’euthanasie. Ainsi, les patients doivent être majeurs et résider en Australie Méridionale depuis au moins un an. Leur maladie doit être en « phase terminale », « causer des souffrances intolérables et devrait causer la mort dans les semaines ou les mois » à venir. Ces conditions doivent être vérifiées par un collège de deux médecins.

L’Etat du Queensland prépare aussi une loi sur l’aide médicale à mourir.

Complément du 05/01/2023 : La loi entrera en vigueur le 31 janvier prochain. Le gouvernement s’est engagé à consacrer 18 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour « favoriser un accès sûr à ce service ». Jusqu’à présent, 42 médecins se sont inscrits pour suivre la formation indispensable à la réalisation des évaluations d’éligibilité.

Sources : ABC, Gabriella Marchant et Sarah Mullins (24/06/2021) ; News.com.au, Isabel McMillan (04/01/2023) – Photo : Pixabay\DR

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres