L’euthanasie à la télévision

Publié le : 22 janvier 2003

Les grands quotidiens retracent la seconde audience du procès en assises de l’infirmière Christine Malèvre.

Pierre-Yves Le Priol de La Croix s’étonne que les chaînes publiques (France 2 et France 3) aient choisi, à l’occasion du procès Malèvre, de consacrer leur antenne à François de Closets et Edith Deyris, partisans du « droit de mourir dans la dignité ».

Pierre-Yves Le Priol dénonce le ton de François de Closets, journaliste de profession et homme de télévision, qu’il utilise pour légitimer l’euthanasie avec « des arguments acceptables » et sous une « forme de légitimité journalistique ». Il remarque que le journaliste n’a pas débattu de l’euthanasie sur le fond mais qu’il n’a fait que constater l’existence d’une pratique de fait en France et à appeler à s’y conformer « en la sortant de la clandestinité ». Pierre-Yves Le Priol regrette que ce type d’intervention soit toujours présenté comme des « avancées sociales » et une « marche de l’histoire ». 

La Croix (Pierre-Yves Priol) 22/01/03 – Nouvelobs.com (22/01/03) – Le Figaro (Stéphane Durand-Souffland) 22/01/03 – Le Quotidien du Médecin (Stéphanie Hasendhal) 22 et 23/01/03 - Libération (Brigitte Vital-Durand) 22/01/03 - La Croix (Emmanuelle Réju) 22/01/03 - Le Monde (Acacio Pereira) 22 et 23/01/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres