Les soignants face à l’acharnement thérapeutique

Publié le 28 Sep, 2006

Le thème de la journée de réflexion éthique du Chru de Lille cette année était "l’acharnement thérapeutique". Comment donner du sens à la poursuite des traitements chez des patients en fin de vie ? Quel soutien apporter aux familles, aux équipes soignantes ?

Stéphanie Pierret, infirmière en service de soins intensifs des malades de l’appareil digestif du Chru de Lille, explique qu’en situation de fin de vie pour le patient "on poursuivait des traitements invasifs inutiles et qui pouvaient durer des jours. Nous étions encore dans du curatif alors que dans notre esprit, nous devions passer au palliatif. Face à cela plusieurs d’entre nous étaient en pleine incompréhension". Avec l’aide de l’équipe mobile de soins palliatifs du Chru, les soignants de ce service ont engagé un travail de réflexion. "Aujourd’hui, nous faisons la distinction entre soins et traitement : même si nous ne pouvons plus traiter le patient, nous devons rester de bons soignants, ce qui permet de valoriser notre présence auprès du malade".

Plusieurs participants ont souligné le manque de prise en compte de la souffrance des soignants. Le travail avec une équipe mobile de soins palliatifs est souvent nécessaire pour que les soignants changent leurs pratiques courantes et ne gardent pas des gestes systématiques. Mais le Pr Jean-Pierre Jouet explique que cette approche ébranle certaines certitudes chez les soignants : "l’acharnement thérapeutique nous confronte à nos limites, l’échec de notre médecine et les limites du pouvoir. En tant que médecins, nous ne sommes pas préparés à cela. Notre formation nous a appris à guérir (to cure en anglais) plutôt qu’à prendre soin (to care). Pour un praticien, il est plus simple de poursuivre un traitement que de l’arrêter".

Le Quotidien du Médecin (Florence Quille) 28/09/06

Partager cet article

Synthèses de presse

04_genome
/ Génome

Génome : découverte d’une nouvelle maladie génétique affectant le cerveau

Selon des chercheurs, le gène GRIA1 est à l’origine d’une maladie génétique provoquant un « développement anormal du cerveau » ...
Israël réforme l’accès à l’avortement
/ IVG-IMG

Israël réforme l’accès à l’avortement

En Israël, l’avortement est encadré par des procédures mises en place dans les années 70. Le Parlement a approuvé une ...
justice3
/ IVG-IMG

Avortement aux Etats-Unis : la bataille judiciaire est lancée

« Les lois qui sont maintenant en place ont été adoptées par le peuple », rappelle le procureur général de Louisiane ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres