Les ”progrès spectaculaires” du dépistage prénatal

Publié le 8 Juil, 2008

Le Figaro consacre un article aux "progrès spectaculaires du dépistage" prénatal. Selon le registre des malformations congénitales de Paris – crée en 1981 pour assurer une surveillance épidémiologique – le taux de malformations génétiques ou morphologiques détectées avant la naissance est passé de 16,2% en 1983 à 69,1% en 2005. Cette augmentation s’explique notamment par les progrès de l’échographie et du dépistage génétique.

Parallèlement, le recours à l’interruption médicale de grossesse (IMG) a lui aussi progressé : en 2005, 35.4% des enfants atteints d’une malformation ont été avortés contre 8.8% en 1983. Concernant la trisomie 21, le nombre de cas dépistés in utero chez les femmes de moins de 38 ans est passé de 9.5% en 1983 à 84.5% en 2005. Désormais, 90% des enfants atteints de trisomie 21 sont dépistés in utero et, "dans la grande majorité des cas les grossesses sont interrompues". Ajoutons que le nombre de cas de trisomie 21 a augmenté de 5% en 20 ans, notamment en raison du recul de l’âge de la maternité.

Les auteurs de l’étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, précisent qu’"il semble que l’on a déjà atteint dès la fin des années 1990 un taux de diagnostic prénatal très élevé, qui ne peut plus augmenter beaucoup, car il reflète la limite des techniques actuelles de dépistage et aussi le fait que certaines femmes ne veulent pas faire de diagnostic prénatal".

[NDLR : On ne peut que déplorer que ces efforts de recherche sur la trisomie 21 soient de nature eugénique et non thérapeutique. Souvenons nous qu’aujourd’hui 96% des enfants trisomiques qui sont dépistés sont avortés. On aimerait un jour lire "les progrès spectaculaires de la recherche thérapeutique pour les enfants trisomiques".]

Le Figaro (Martine Perez) 08/07/08 – Orphanews 16/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres