Les Poissons roses: “Accueillir la fin de vie”

Publié le 2 Avr, 2012

Dans une tribune publiée sur le site internet de l’hebdomadaire La Vie, les deux membres fondateurs du mouvement les Poissons roses souhaitant se rapprocher du Parti socialiste, se déclarent pour un accueil des personnes en fin de vie. Ils insistent sur le fait que "jusqu’à son dernier souffle, même dans la faiblesse extrême, chaque personne est digne. Jamais la société ne doit acquiescer la prétendue indignité de l’un d’entre nous".

Le mouvement les Poissons Rose met donc en garde contre la volonté de certains concitoyens de légaliser l’euthanasie. Selon eux, si "une personne en fin de vie consomme moins, ne produit plus, et coûte parfois très cher" […],"il lui reste l’essentiel: le lien avec sa famille, ses amis, les accompagnants". L’euthanasie donne l’impression d’une "image de liberté qui n’est qu’un leurre : celle de faire le ‘choix’ de résoudre un problème en supprimant le problème".
Le Mouvement des Poissons rose pense que "la gauche est plus crédible pour mettre en avant […] un projet d’accueil de la fin de vie pour tous" et que la loi Leonetti doit davantage être appliquée.
 

La Vie.fr (Philippe de Roux, Nestor Dosso et les Poissons roses) 30/03/12

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres