Les perspectives de la thérapie cellulaire

Publié le : 16 janvier 2002

Les cellules souches qui sont au cœur du débat de la loi sur la bioéthique sont pour des milliers de scientifiques l’objet de toutes les attentions. La thérapie cellulaire pourrait permettre la régénération d’organes ou de tissus dégradés ou incurables par une simple greffe. Il existe deux « sources » pour trouver ces fameuses cellules souches.

D’une part, il y a les cellules souches embryonnaires, capables de se reproduire à l’identique et d ‘engendrer n’importe quelle cellule organique spécialisée. Après de nombreuses divisions et transformations dont les mécanismes sont encore peu connus, on a ainsi réussi à donner naissance à des cellules de foie, de muscle, de neurones et de cellules sanguines.

 

Début novembre, on recensait 72 colonies, issues de la destruction d’embryons surnuméraires, détenues par onze laboratoire de cinq pays. Certains scientifiques français craignent que les éventuels décrets d’application qui pourraient découler des décisions de l’Assemblée nationale ne seront pris qu’en 2003 et que la  France aura alors creusé son retard scientifique.

D’autre part, il y a les cellules souches adultes totipotentes et qui ne posent aucun problème éthique. Les dernières recherches ont démontré que la plupart des tissus et organes recèlent de ces fameuses cellules souches, certes en petite quantité, mais capable de régénérer des cellules mortes ou défaillantes de l’organe dans lesquelles elle se trouvent. Elles sont alors capables lorsque l’on modifie leur milieu de culture de se différencier comme les cellules embryonnaires.

 

Des découvertes récentes ont permis de montrer que des cellules  de moelle osseuse ou fondatrices de la lignée sanguine peuvent donner naissance à des cellules de foie, de poumons ou de neurones. On espère ainsi réinjecter ces « cellules médicaments » dans l’organisme sans crainte de rejet immunitaire, et en diminuant les risques de prolifération tumorale plus important avec les cellules souches embryonnaires.

Si les perspectives sont prometteuses, la thérapie cellulaire se heurte toujours à des difficultés théoriques et pratiques.

<p>L’Humanité (Lucien Degoy) 16/01/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres