Les cellules souches: une réponse thérapeutique à l’arthrose?

Publié le : 5 avril 2013

 Le programme Adipoa, lancé il y a six mois sous la direction du Pr Christian Jorgensen (Inserm) au CHRU de Montpellier et à l’université de Würzburg en Allemagne, est un espoir pour les 7 millions de patients qui souffrent aujourd’hui d’arthrose, la plus fréquente des maladies rhumatismale. Ce programme, mené sur dix-huit patients et inédit en Europe, « recourt à la thérapie cellulaire, c’est-à-dire à des cellules souches progénitrices adultes prélevées dans le tissus adipeux du patient« . Elles « sont isolées après un traitement par collagénase, puis amplifiées [ i.e : multipliées: ndlr] et contrôlées avant d’être injectées au niveau de l’articulation malade afin d’activer la régénérescence du cartilage« . 

Selon le Pr Jorgensen, « l’objectif premier de l’essai est de définir la dose de cellules souches optimale et de vérifier l’absence de réaction inflammatoire et de tout effet secondaire […]. Et l’on constate une bonne tolérance. Certes, on regarde aussi les bénéfices obtenus  sur l’évolution de la pathologie et l’on note chez certains patients une amélioration« . 

En 2014, en France, une deuxième phase de recherche sera lancée, auprès de 86 patients. Son objectif est « de comparer durant une année, l’efficacité de la thérapie cellulaire par rapport aux traitements conventionnels« . D’ici à 2016, « les équipes espèrent parvenir à rendre cette thérapie accessible à un plus grand nombre de patients« . 

<p> Le Figaro Magazine 05/04/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres