Les cellules souches reprogrammées aussi fonctionnelles que les cellules souches embryonnaires

Publié le 26 Oct, 2015

Les Cellules Souches Embryonnaires humaines (CSEh) sont capables de générer tous les types de cellules du corps humain, mais elles sont obtenues en détruisant des embryons humains. En 2006, le Pr Yamanaka a mis au point une technique de reprogrammation de cellules adultes en cellules souches pluripotentes. Ces cellules « iPS » semblent avoir les mêmes capacités que les CSEh, et ne posent pas de problèmes éthiques. Mais ces cellules iPS soulèvent des objections de la part de chercheurs sur l’embryon, défendant l’idée que ces iPS ne sont pas totalement équivalentes. Leur principal argument repose sur l’activité de certains gènes qui ne serait pas identique entre CSEh et iPS.

 

Déterminer si CSEh et iPS sont semblables est « important  car des essais cliniques avec ces deux types de cellules sont en cours », et les enjeux éthiques sont considérables.

 

L’étude menée par Hochedlinger et son équipe, publiée dans Nature le 26 octobre, conclue : « les deux types de cellules apparaissent fonctionnellement indistinguables sur la base de nos essais ». Les chercheurs ont montré d’une part la capacité équivalente des iPS à se différencier en tous types de cellules, et d’autre part que les différences observées au niveau de l’activité des gènes provient des variations épigénétiques et non de la provenance des cellules.

 

Science mag (26/10/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres