Le sang de cordon : meilleure source de cellules souches pour une greffe de moelle osseuse ?

Publié le : 8 juin 2020

Une étude du Centre du cancer de l’Université du Colorado[1] (CU Cancer Center), « basée sur une décennie de recherche et de traitements », a comparé 190 patients ayant reçu une greffe de sang de cordon avec 123 patients ayant reçu une greffe de de moelle osseuse d’un donneur apparenté apparié (frère ou sœur). Bien que ces derniers soient considérés comme la meilleure option lorsqu’un patient cancéreux a besoin d’une greffe de moelle osseuse, les résultats n’ont montré « aucune différence de survie entre ces deux approches ». Et « beaucoup moins de complications dues à la maladie chronique du greffon contre l’hôte chez les patients ayant reçu une greffe de sang de cordon ». Cette maladie se développe « lorsqu’un système sanguin transplanté attaque les tissus du patient ». L’étude montre également « un taux de rechute légèrement inférieur chez les patients ayant subi une greffe avec du sang de cordon ».

 

Le sang de cordon ombilical, « qui est conservé pour un usage public dans des centres désignés à travers le monde, est riche en cellules souches ». « Comme les cellules souches du cordon ombilical sont plus « basiques » que les cellules sanguines adultes, elles nécessitent un degré de compatibilité moins élevé que les cellules sanguines d’un donneur adulte. » Le défi réside dans le fait « d’obtenir suffisamment de ces cellules pour effectuer une transplantation réussie ».

 

Le programme du CU Cancer Center « met l’accent sur le sang de cordon comme source pour les greffes de cellules souches », explique le Dr Jonathan Gutman, chercheur au CU Cancer Center et directeur du programme de greffe de cellules souches allogéniques à l’hôpital de l’université du Colorado UCHealth. Pour surmonter l’obstacle de la quantité, « nous utilisons souvent deux unités provenant de sources différentes », explique le médecin. Par ailleurs, des recherches sont menées au Centre du cancer de l’Université de Californie « et ailleurs », afin de mettre au point « des techniques permettant d’augmenter les petits échantillons de sang ombilical stockés pour atteindre le volume nécessaire à la transplantation ».

 

 

Pour aller plus loin :

COVID-19 : Essai clinique utilisant des cellules souches de cordon ombilical pour réduire les pneumonies sévères

Une nouvelle technique pour améliorer la greffe de sang de cordon

Une thérapie cellulaire prometteuse à base de cellules de sang de cordon pour traiter des cancers

Près de 700.000 poches de sang ombilical conservées par une société polonaise

 


[1] Prashant Sharma et al, Adult cord blood transplant results in comparable overall survival and improved GRFS vs matched related transplant, Blood Advances (2020). DOI: 10.1182/bloodadvances.2020001554

<p>Medical Xpress, CU Anschutz Medical Campus (05/06/2020)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres