Le nombre de ceux qui refusent de donner leurs organes augmente

Publié le 18 Oct, 2015

A l’occasion de la journée mondiale du don d’organes, samedi 17 octobre, l’Agence de biomédecine, a fait le point sur la situation du nombre de donneurs, « non-donneurs » et receveurs en attente.

 

L’Agence note que le taux de refus de prélèvement d’organe a augmenté de manière conséquente ces dernières années en France : il est ainsi passé de 9,6% en 1990 à 41,8% en 2014. Le registre national des refus de dons enregistre, quant à lui, près de 100.000 personnes inscrites. Dans près de deux cas sur trois, la famille du défunt est à l’origine du refus de prélever des organes, le motif étant souvent lié à la peur de voir le corps du défunt mutilé ou à des convictions religieuses. Mais selon Jean-Marie Letort, coordinateur en prélèvement et urgentiste à Brest, de nouvelles raisons motivent ces refus. Pour certaines familles, il y a le souhait de ne pas coopérer avec le corps médical et leur « côté un peu rapace, vautour », parce qu’il « y a eu des maladresses, une petite phrase mal comprise, au niveau des urgences ». Mais l’urgentiste souligne aussi « l’individualisme présent » dans la société et le refus de « faire plaisir à son voisin parce qu’on a l’impression que la société » n’aide pas.

 

Au Québec, où il est possible d’inscrire sur sa carte vitale que l’on consent au don d’organes, une grande manifestation a été organisée samedi matin pour en faire la promotion. Pour l’un des participants dont la fille a été greffée, quand on veut donner ses organes, il est nécessaire d’en parler en famille afin d’éviter tout refus ultérieur. Par ce moyen, il sera possible d’augmenter le nombre de donneurs.

 

20 minutes (16/10/2015) – Radio Canada (17/10/2015)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres