Le don de cellules souches hématopoïétiques

Publié le : 26 mai 2009

Le Quotidien du Médecin consacre un article à la manière dont se passent les dons, alors que le don de cellules souches hématopoïétiques (CSH) est une des grandes causes nationales de l’année 2009. En France, si la pratique des greffes allogéniques de CSH est importante, il y a peu de donneurs. Le quotidien explique donc les démarches à entreprendre pour le devenir. C’est le don de moelle osseuse qui est proposé en premier lieu, puis le don de cellules périphériques.

Vient ensuite le don de sang placentaire pour lequel le système actuel ne permet pas qu’une mère fasse don de son sang de cordon de sa propre initiative : seules certaines maternités, "en nombre très limité", sont habilitées à pratiquer ce genre de prélèvement et le développement des banques reste complexe. Pour le quotidien, un des enjeux essentiels est donc la constitution de banques de sang placentaire, ce qui permettrait de donner des chances supplémentaires à des patients dont la probabilité de trouver un donneur est faible.

"Au total, la greffe allogénique quitte progressivement le domaine des traitements d’exception pour devenir une arme thérapeutique stratégique", conclut le quotidien, tout en rappelant que cela ne remplace pas la nécessité de disposer de donneurs vivants.

Signalons par ailleurs que l’Agence de la biomédecine vient d’autoriser la création d’une banque de sang de cordon à Montpellier. L’objectif est d’y stocker, d’ici à trois ans, 800 unités de sang placentaire (USP) par an.

Le Quotidien du Médecin (Dr Frédéric Garban) 26/05/09 - Midi libre.com 23/05/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres