Le clonage humain impossible

Publié le : 14 avril 2003

Pour interdire le clonage reproductif, la nature humaine pourrait s’avérer beaucoup plus efficace que la loi. Telle pourrait être la conclusion après la découverte d’une équipe de chercheurs de l’université de Pittsburgh (USA) quant à l’échec du clonage sur les primates. 

Jusqu’à maintenant, six espèces de mammifères (mouton, souris, lapin, porc, vache, chat) ont été clonées avec succès. Le clonage de mammifère complexe n’a jamais été réalisé. En tentant de cloner un macaque, les chercheurs se sont aperçus que si en apparence la division cellulaire semblait se dérouler normalement, des problèmes survenaient à l’intérieur de chaque cellule, en particulier au niveau des chromosomes. Il semble que les chromosomes des clones se réorganisent de manière anarchique rendant impossible leur développement. Les scientifiques ont découvert que la technique même du clonage entraînait la disparition de deux protéines indispensables à l’arrangement des chromosomes. 

Les cellules de primates disposeraient donc d’une sorte de dispositif biologique de protection contre le clonage, contrairement à d’autres mammifères. Dans l’immédiat, cette étude devrait apaiser les débats sur le clonage reproductif ou thérapeutique des primates humains et discréditer un peu plus les prétentions des Raëliens et du Pr Antinori.

Lire les conclusions du Pr Prentice dans le dossier « Cellules souches« 

<p>Libération (Corinne Bensimon) 12/04/03 – Le Figaro (Cyrille Louis) 12/04/03 - Le Nouvel Observateur (Cécile Dumas) 11/04/03 - Radio canada 11/04/03 - La Croix (Denis Sergent) 15/04/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres